Philippe BERIOU - Caractéristiques - Escorteur Rapide LE VENDEEN

Vous pouvez me contacter
à cette adresse:
philippe.beriou@neuf.fr

Ou laiser un message
sur Le Livre d'Or livre d or

2 Connectés
23-05-2018
54.198.119.26


Visiteurs: 121016
Aujourd'hui: 12
Connectés: 2
blueball.gif


Dernière modification de cette page le :
22/09/2016


banniere2.gif

Proverbe du jour:

Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il va changer, le réaliste ajuste ses voiles


ER Le Vendéen : Caractéristiques principales



Dimensions
Longueur hors tout :  99,8 m
Largeur maximale : 10,30 m
Tirant d'eau : 4,30 m
Déplacement
Déplacement lège : 1528 t
Déplacement pleine charge : 1702 t
Autonomie
Distance franchissable : 4500 nautiques à 15 nœuds
Combustible : 390 tonnes de mazout
Détection
1 radar de veille combiné DRBV-22A
1 radar de navigation DRBN-32
1 radar de conduite de tir DRBC-31
1 détecteur de radar ARBR-10
2 sonars dont 1 DUBA-1 et 1 DUBV-1 puis DUBV-24
Equipage
A l'origine : 13 officiers, 185 off.-mariniers et QMM
En fin de carrière : 9 officiers, 52 off.-mariniers, 109 QMM
Energie - Propulsion
2 chaudières dissymétriques Indret
timbrées à 35 kg/cm² et surchauffe à 385°
2 turbines à engrenages
Hélices : 2 hélices
Puissance : 20 000 Cv (14718 w)
Vitesse maximale : 27 nœuds (29 nœuds en essais)
Production électrique : 3 diesel-alternateurs Renault
de 180 Kw et 1 de 250 Kw (790 Kw au total)
Armement
4 canons de 57mm modèle 51 sous 2 tourelles
2 canons de 20mm Oerlikon
12 tubes lance-torpilles de 550mm pour torpilles K2
puis L3 installés sur 4 plateformes triples
sans valises de recharge
1 mortier ASM de 305mm quadruple
Drôme
A l'origine : 1 baleinière de 7 mètres, 1 youyou de 3,5 mètres et 1 embarcation pneumatique de 6 places ; En 1972 (sauf groupe M) : ajout d'un 2ème pneumatique de 6 places
Evolution principales par rapport aux E52

- Suppresion du LR 375 et remplacement pour un mortier ASM de 305 mm quadruple
- Suppression de la tourelle de 57 arrière haute, emplacement du mortier
- Suppression des valises de rechanges pour tubes lance-torpilles
- Installation d'une cheminée profilée Strombos-Valensi
- Remplacement d'un des 4 DA de 180 kw par un DA de 250 kw
- Dans les années 70, remplacement du DUBV1 par un DUBV24
- Le Vendéen : reclassé batiment d'expérimentations le 01/01/81, il reçoit un TLT de 550 plage arrière.


Description de l'armement
Torpilles :
Dès les premiers escorteurs rapides des torpilles "acoustiques" sont installées. Le premier type a avoir été installé est la K2, dont le poids était de 1100 kg. Elle est suivie par le type L3 à partir de 1962. Celle-ci pèse 900 kg et est longue de 4.30 m. La vitesse n'est que de 25 noeuds, mais la portée est de 5500 mètres, de plus elle peut atteindre 300 m de profondeur.
Lance-roquettes :
L'autre arme anti sous-marine embarquée sur les escorteurs rapides, était un dérivé du "hérisson" de la 2ème guerre. Celle-ci consisté en un lance-roquettes sextuple de marque Bofors de 375 mm. Sur les type E50, celui-ci se trouvait juste devant le télépointeur de 57 mm, sur les types E52, il se situait à l'avant, devant l'affût de 57 mm avant. Cette arme lance une roquette de 2.15 m et de 300 kg à une distance de 3100 m. La cadence de tir est d'une roquette par seconde. Cette arme simple et économique est particulièrement adapté aux cibles immergées entre 6 et 300 m. Le LR375 n'étant pas prêt à l'admission au service actif des 4 E50, ils reçurent sur leur plage arrière des grenadeurs de sillage qu'ils garderont tout au long de leur carrière.
Mortier de 305mm :
Sur les escorteurs du type E52b, Les Alsacien, Provencal et Vendéen, le lance-roquettes de 375 mm est remplacé par un mortier quadruple de 305mm. Cette pièce est installée à l'arrière, à la place du 2ème affût de 57 mm, juste derrière le télépointeur de 57 mm. Cette arme a également été installée à bord des avisos-escorteurs du type Commandant Rivière.
Artillerie de 57mm :
Les escorteurs rapides recoivent dès le début une artillerie anti-aérienne de 57 mm, répartie en 3 affûts doubles, 1 sur la plage avant et 2 à l'arrière. Sur la série E52b, le 2ème affût, celui sur le roof de la plage arrière est remplacé par le mortier de 305 mm. Les canons de 57 mm sont de modèle 51, de longueur 60 calibres. L'affût double pèse 17 tonnes. Le projectile de 2.96 kg, est lancé à une vitesse de 956 m/sec, à la cadence de tir de 60 coups par minute. La portée pratique est de 3000 m.
Artillerie secondaire de 20mm :
L'artillerie secondaire se compose de 2 canons Oerlikon de 20 mm. Ces pièces sont située sur chaque bord, sur le roof central à l'arrière de la cheminée, au niveau du mât arrière. Ces canons classiques sans pointage automatisé, ne sont utilisés qu'en dernier recours. Leur portée pratique est de 900 m, l'obus de 20 mm pèse 120 grammes et sa vitesse initiale est de 830 m/sec, la cadence de tir est de 450 coups par minute.


Les commandants du Vendéen.
CC LE BRETON-OLIVEAU 17 juillet 1958 CF LAUGIER 21 août 1969
CC SAUTRIOT 30 décembre 1959 CF CORBIER 9 janvier 1971
CC de BIGAULT de CAZANOVE 30 janvier 1960 CC VAXELAIRE 22 juin 1972
CF MARIE 11 janvier 1962 CC RENOUX 2 février 1974
CC CHAPERON 29 décembre 1962 CC CANONNE 1er août 1975
CC BOYER 2 juillet 1964 CC CAHAREL 25 février 1977
CC MOREL 3 juillet 1965 CC ROLET 15 septembre 1978
CC HELIES 7 janvier 1967 CC de TARLE 13 mars 1980
CF BOVIS 29 août 1968



(Shéma © CAA/Yannick Le Bris -
- remerciements Martines Destouches, Centre d'Archives de l'Armement de Châtellerault)