Philippe BERIOU - SNLE Le TONNANT

Vous pouvez me contacter
à cette adresse:
philippe.beriou@neuf.fr

Ou laiser un message
sur Le Livre d'Or livre d or

5 Connectés
23-05-2018
54.198.119.26


Visiteurs: 121015
Aujourd'hui: 11
Connectés: 4
blueball.gif


Dernière modification de cette page le :
07/02/2017


banniere2.gif

Proverbe du jour:

Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il va changer, le réaliste ajuste ses voiles



SNLE Le Tonnant Caractéristiques principales SNLE Le Tonnant Caractéristiques principales



(après refonteM4)

Dimensions
Dimensions : 128,70 x 10,60 x 10 mètres
Déplacement
Déplacement : 8080 tonnes en surface, 9000 tonnes en plongée
Armement
16 missiles M4 avec têtes TN71.
torpilles L5 et F17 filoguidées.
Exocet SM 39
Equipage
2 équipages (bleu et rouge) de 135 hommes (dont 15 officiers).
Energie / Propulsion
1 réacteur à eau pressurisée - 2 turbines à vapeur avec un groupe turboréducteur - 1 hélice. Secours par 2 diesels-alternateurs SEMT Pielstick 8PA4V185 de 450 kW. Le combustible embarqué pour le fonctionnement de ces moteurs correspond à une autonomie de 5000 nautiques.
Puissance : 16 000 ch (11760 kW).
Vitesse
Vmax = 20 noeuds (en plongée)
Equipements électroniques
1 DRUA 33 ; 1 DMUX 21 multifonctions
1 DSUV 61B à TBF ; 1 DUUX 5
Un détecteur de radar ARUR 12
Sous-marins Nucléaires Lanceurs d'Engins (9 000 Tonnes)
NomChantierSur caleLancéEn serviceDésarméObservations
S616Le RedoutableDCNS, Cherbourg196729/06/196701/12/197113/12/1991Musée de Cherbourg
S617Le TerribleDCNS, Cherbourg196912/12/196901/01/197301/07/1996
S618Le FoudroyantDCNS, Cherbourg197104/12/197106/06/197430/04/1998
S619L'IndomptableDCNS, Cherbourg197417/09/197423/12/197604/2005
S619Le TonnantDCNS, Cherbourg197717/09/197703/04/198016/12/1999
S619L'InflexibleDCNS, Cherbourg198223/06/198201/04/198514/01/2008
 
Redoutable.jpg Terrible.jpg Foudroyant.jpg Indomptable.jpg Tonnant.jpg Inflexible.jpg

 

La propulsion nucléaire : Comment ça marche ?

Le coeur du réacteur fournit de la chaleur. Celle-ci est produite par l'envoi de neutrons sur des noyaux d'uranium (le combustible nucléaire) qui se cassent en libérant de la chaleur, et de nouveaux neutrons. Ces derniers vont à leur tour percuter un autre noyau d'uranium entraînant une réaction en chaîne.

Un circuit d'eau primaire transmet la chaleur libérée, après passage dans un échangeur, à un circuit d'eau secondaire. Dans un souci de discrétion acoustique, le circuit de vapeur primaire est en circulation naturelle.

L'eau du circuit secondaire se transforme en vapeur, libére son énergie dans les turbo-alternateurs qui produisent de l'électricité, puis passe dans un condenseur où elle est refroidie (revenant ainsi à l'état liquide) avant d'être réinjectée dans l'échangeur et vaporisée à nouveau. L'eau du circuit secondaire n'est jamais en contact avec les produits radioactifs.

L'électricité alimente les équipements de l'ensemble du bâtiment et les moteurs électriques de propulsion qui font tourner l'hélice.

(Iconographie DCAN)